Argile Dans l’histoire de l’humanité, la terre crue et le bois sont certainement les deux matériaux qui ont été les plus utilisés pour la construction des habitations. Se trouvant partout, ils permettaient de construire sa maison sans engager de dépenses importantes. Le terre crue a ainsi été mise en œuvre de manière très diversifiée : colombage, torchis, pisé, adobe, enduits intérieurs, peintures, etc. Ces techniques traditionnelles sont encore très courantes dans certaines régions du monde. Aujourd’hui, l’argile réapparaît de plus en plus dans les constructions car ses qualités constructives et environnementales ne font aucun doute. Sans compter que l’argile n’a aucun impact négatif sur la santé. Il y a terre et terre ! Argile Cliquer sur l'aperçu pour agrandir argile 1 argile  2 argile  3 argile  4 argile  5 argile  6 argile  7 argile  8 argile 9 argile  10 argile  11 argile 12 argile  13 argile 14 argile  15 argile  16 argile 17 argile 18 Les propriétés de l’argile L’argile est un bon régulateur de l’humidité ambiante. Par ses qualités d’absorption et de diffusion de l’humidité de l’air, l’argile utilisée pour les murs permet de stabiliser l’humidité relative de l’air. L’air s’en retrouve plus sain et plus agréable. L’argile est respirant. Au contraire du plâtre ou du ciment, l’argile est perméable à la vapeur d’eau. Les pores ouverts permettent donc de maintenir des murs plus secs et d’éviter des ponts thermiques dus à la présence d’humidité dans les murs. L’argile dispose d’une masse volumique importante. Autrement dit, l’argile est lourde. Les matériaux lourds ont la capacité d’emmagasiner de la chaleur et de la restituer lorsqu’il fait plus froid. C’est le principe de l’inertie thermique, particulièrement intéressant pour les murs intérieurs de la maison. Enfin, l’argile a des qualités phoniques intéressantes. Sa présence dans une pièce atténue et absorbe une partie du bruit tout en donnant une sensation de chaleur. Les enduits et plafonnage Les enduits à l’argile se préparent par mélange d’« argile » et d’eau. Ces enduits se travaillent en plusieurs couches. Les enduits d’argile s’appliquent sur tout type de support : briques, blocs, plâtre, botte de paille, panneaux divers, etc. Il existe des couches d’accrochage pour les supports lisses. Les couches peuvent contenir de la        paille hachée de taille variable pour        augmenter la cohésion de la couche et        réduire les risques de fissures lors        d’application de couches épaisses.        Pas de panique, ces fissures se        réparent aisément. Les fines couches de finition peuvent        contenir des pigments ou de la paille         haché menue. L’isolation Des panneaux d’argiles existent       aujourd’hui afin d’améliorer l’isolation       intérieure des maisons. Ils sont vissés       sur un lattis fixé aux murs ou aux       plafonds et recouverts d’un enduit de       finition. Les finitions : peintures Enfin, il existe des peintures à base d’argile. L’argile joue ici aussi le rôle de liant. Elles s’appliquent sur des supports variés nécessitant parfois une couche d’accrochage à base d’argile elle aussi. Les couleurs disponibles sont diverses. Aisée d’application, elles n’ont aucun impact négatif sur la santé. Il est également possible de recouvrir l’argile d’un badigeon à la chaux, ce qui provoque une cristallisation de l’enduit de fond et donne un aspect incomparable, vivant…. Une terre n’est pas l’autre. Leur composition et leur couleur sont très variables. Ce que l’on appelle « argile » aujourd’hui dans le domaine de la construction est en réalité un mélange d’argiles (terre à grain très fin) et de sables (granulométrie plus grossière). L’argile jouant le rôle de liant et le sable celui d’agrégat. Bien proportionné et bien mis en œuvre, ces deux composants peuvent donner des résultats de grande qualité et sont très résistants. A partir de ce principe de base, les mises en œuvre possibles sont très nombreuses.  Mail: vincent.delbrouck@belgacom.net           tel:   0477 413112             adresse:  Zone d'activités Nord, 59 5377  Baillonville